Archives de
Mois : mars 2016

Défi lecture 2016 #2

Défi lecture 2016 #2

Voici donc la suite de mes lectures de 2016. J’ai pris un peu de retard du fait du voyage au Mexique durant lequel je n’ai pas lu une seule ligne à part dans l’avion. J’ai plus passé mon temps pendant les trajets à regarder les paysages ou à dormir :-)… Mais pour en revenir à la lecture je rattrape mon retard petit à petit, notamment en dévorant le n° 7 (Puzzle de Thilliez) en 4 jours.

4 – L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea – Romain Puertolas

téléchargementUne aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye postkadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle. 

J’ai adoré cette histoire, complètement loufoque mais au final et derrière  les clichés, pleine de vérités sur la vie et le contexte actuel des réfugiés en Europe.

Ca se lit très vite (j’avais déjà lu la moitié avant d’arriver au Mexique), c’est drôle, surprenant. On s’attache vite à ce drôle de Fakir qui se remet en question au cours de son voyage improvisé autour de l’Europe.  Je le conseille vivement.

5 – Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi – Katherine Pancol

9782253161950-TSouvent la vie s’amuse. Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud. Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés ignorent les détails. Ils veulent du lourd, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant. Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

Celui-ci est le troisième volet de la saga devenue culte. J’ai mis du temps à m’y mettre mais quand je me suis décidée j’ai acheté les 3 en même temps. J’avais déjà lu les 2 premiers en 2015. Il était temps de lire la fin (je n’enchaîne jamais les suites, j’aime lire d’aures lives entre chaque tome).

J’ai beaucoup aimé toute la saga. On s’attache aux personnages, même la petite peste d’Hortense (bon j’avoue que si j’étais sa mère je l’aurais remise à sa place depuis bien longtemps haha mais bon…). Ce troisième volet, le plus long a été mon préféré je pense, quoique le choix est difficile. Le 2eme montre une bonne évolution de Joséphine, l’héroïne, mais dans celui-ci elle s’affirme vraiment. De plus, ça se passe pas mal à Londres puisque plusieurs personnages y vivent, et y ayant vécu un peu récemment, j’aime essayer de reconnaître les lieux dont il est question. Pareil pour New York.

Bref si vous avez lu et aimé les 2 premiers volets, celui-ci ne dérogera pas à la règle je pense.

6 – Not that kind of girl – Lena Dunham

téléchargement (1) « If I could take what I’ve learned and make one menial job easier for you, or prevent you from having the kind of sex where you feel you must keep your sneakers on in case you want to run away during the act, then every misstep of mine was worthwhile. No, I am not a sexpert, a psychologist, or a dietician. I am not a mother of three or the owner of a successful hosiery franchise. But I am a girl with a keen interest in having it all, and what follows are hopeful dispatches from the frontlines of that struggle. »

Comme je regarde la série Girls créée, réalisée et interprétée par Lena Dunham, j’étais curieuse de lire son bouquin. Celui-ci est une compilation d’anecdotes dans le désordre le plus total à propos de l’amour, du sexe, de lamité, des études et travail, du rapport au corps et à la santé… Ce sont ses mémoires, mais comme elle le dit elle-même, on n’est jamais sûr du degré de véracité de ses histoires, car elle a tendance à en rajouter un peu. Je l’ai lu en anglais, d’où la 4e de couverture. Malgré un bon niveau dans cette langue, je ne comprends pas encore les subtilités de toutes les expressions mais je capte quand même l’ensemble et le sens. Il y a aussi pas mal de référence à la culture générale américaine que je ne peux pas comprendre. Mais ça se lit quand même facilement. Je ne peux pas le recommander à des gens qui ne la connaissent pas, je ne pense pas que ça ait un intérêt particulier. Mais si vous regardez la série, que vous l’appréciez et voulez en savoir plus sur elle, pourquoi pas ! Elle a des histoires assez drôles…

7 – Puzzle – Franck Thilliez

thilliez-puzzle-book Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer à la partie ultime. Celle de ce jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, seulement le nom : Paranoïa. Le jour venu, ils reçoivent enfin la règle numéro 1 : Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu.  Suivie, quelques heures plus tard, de la règle numéro 2 : L’un d’entre vous va mourir. Quand les joueurs trouvent un premier cadavre, quand Ilan découvre des informations liées à la disparition toujours inexpliquée de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à établir. Paranoïa.  peut alors réellement commencer.

J’adore Thilliez, ça s’est dit. Mais j’aime plus particulièrement ses livres très tournés vers la psychologie et ceux qui ne font pas partie de la série Hennebelle-Charcot, ceux qui sortent un peu du lot, comme celui-ci !

Comme dit plus haut, je l’ai donc dévoré en 4 jours. C’est bien simple, il n’y a aucun temps mort, on se pose des question à chaque paragraphe, on a qu’une envie : lire la suite, avoir des réponses, mettre en place les pièces du Puzzle. Mais dès qu’on croit comprendre quelque chose, d’autres questions se posent. Bref c’est à rendre dingue et bien sûr on se doute qu’on aura le fin mot de l’histoire qu’à la fin et que celle-ci sera surprenante. Un vrai thriller comme je les aime.

La suite au prochain numéro!

2 semaines au Mexique – C’est Partiiii!

2 semaines au Mexique – C’est Partiiii!

IMG_3878

Il y a 3 semaines c’était le grand départ : 2 semaines dans la péninsule du Yucatàn au Mexique entre amis.
Le gros + de ce voyage étant qu’on a une copine mexicaine et que l’on a passé les 3 derniers jours chez ses parents en immersion dans une vraie famille mexicaine… mais ça sera pour un prochain épisode!

Je vais décomposer le voyage en plusieurs articles (nombre pas encore déterminé, selon le blabla que j’aurais à raconter).

Tout d’abord dans cet article, parlons itinéraire et budget.

Nous avions prévu notre itinéraire en fonction de notre amie mexicaine et de son anniversaire. Voici un petit récap et celui-ci sera mis à jour avec les liens des artciles correspondants au fur et à mesure de leur publication:

  • J0 : Départ de Paris, arrivée à Cancun à 21h30
  • J1 : Cancun : musée, plage, centre-ville
  • J2 : Isla Mujeres
  • J3 : Départ pour Valladolid, visite d’Ek Balam
  • J4 : Visite de 2 cenotes et de Chichen Itza
  • J5 : Départ pour Tulum : site archéologique, plage
  • J6 : Tour guidé dans la réserve de Sian Ka’an
  • J7 : Journée à Xcaret, soirée à Playa del Carmen
  • J8 : Journée à Isla Cozumel, soirée à Playa del Carmen
  • J9 : Journée à Playa del Carmen, départ pour Campeche en bus de nuit
  • J10 : Journée à Campeche puis départ pour Merida
  • J11 : Visite du site d’Uxmal, soirée à Merida
  • J12 : Tour guidé de la réserve de Celestun
  • J13: Visite de Dzibilchaltun et Feliz Cumpleanos!!
  • J14 : Re Feliz Cumpleanos !! dernière journée à Chixulub Puerto en bord de mer
  • J15 : Départ pour Cancun et vol pour Paris
Yucatan 2016
Notre itinéraire

Au total nous avons parcouru environ 1800 Km et traversé 3 états.

Oui car la péninsule du Yucatan, malgré son nom est en fait composée de 3 états : le Yucatan bien sûr dont la capitale est Merida, et où se situe la grande pyramide de Chichen Itza, mais aussi le Quintana Roo où se trouve en fait Cancun et toute la Riviera Maya c’est-à-dire toute la côte Est donnant sur la mer des Caraïbes et enfin le Campeche à l’Ouest dont la capitale est… Campeche! beaucoup moins touristique que ses  deux voisins.

 

Niveau budget nous avions prévu 2000€ tout compris. Cette somme n’a pas été atteinte, youpii! personnellement j’ai dépensé 1890€ (j’aurais même pu rester 3 jours de plus …)

Ce budget se décompose comme suit :

  • Vol : 760€, réservé 6 mois avant, escale à Francfort à l’aller via Lufthansa et Condor et escale à Manchester au retour via Thomas Cook et Flybe.
  • Hébergement : 235€ pour 11 nuits. Soit une moyenne de 21€ par nuit dans des chambres pour 4 personnes ou des studios pour 5 personnes. Il faut savoir que ces prix sont très variables selon les villes (environ 14€ à Valladolid contre 32€ à Playa del Carmen, ultra-touristique). Nous avons également eu la chance de passer les 3 dernières nuits chez notre amie ce qui a bien aidé à économiser sur ce poste.
  • Transports : 171€ comprenant les taxis en ville, les bus pour aller sur les sites, les trajets en bus entre les villes, les ferrys et les locations de scooters sur Isla Mujeres et d’une Jeep sur Isla Cozumel.
  • Nourriture : 224€ comprenant les restaurants, boissons, des petites choses à grignoter et l’eau en bouteille puisque l’eau du robinet au Mexique n’est pas potable.
  • Visites et activités : 286€ pour les sites archéologiques, les réserves naturelles, le parc de Xcaret, du snorkelling…
  • Achats (souvenirs et divers) : 214€